Archives par étiquette : web

Créer des mots de passe faciles à retenir

Si vous passez beaucoup de temps sur le net, vous savez très bien qu’il faut des mots de passe pour quasiment tout, que ce soit pour les sites administratifs, les réseaux sociaux, les sites de jeux…etc….

mots de passe faciles à retenir

Et comme beaucoup, on a tendance à utiliser un mot de passe facile à retenir, comme une année de naissance, le prénom d’un enfant ou d’un animal….etc…

Et qui dit mots de passe faciles à retenir dit aussi mot de passe facile à trouver.

Il y a aussi la méthode de les écrire dans un carnet ou un fichier, mais si ce document tombe entre de mauvaises mains (et des fois elles ne sont pas aussi loin qu’on le croit), c’est bingo pour la personne malintentionnée.

La méthode

Bref, il existe une méthode toute simple pour créer des mots de passe différents pour chaque site et plus compliqués à trouver que le prénom du petit dernier 🙂

Pour qu’un mot de passe soit difficile à trouver, il faut qu’il y ait un mélange de lettres, de chiffres et si possible de caractères spéciaux, comme par exemple un tiret.

Je vais vous montrer une méthode simple, mais il en existe des tas d’autres plus ou moins compliquées.

Après c’est à vous de travailler avec la méthode qui vous convient le mieux.

Le mot-clé :

La première étape consiste à choisir un mot clé.

Le mot clé, c’est le mot que vous utiliserez à chaque fois.

Il doit être facile à retenir, mais ce mot ne doit pas être un mot familier pour vous, donc évitez un prénom ou une marque favorite.

Choisissez plutôt un mot qui n’a rien à voir avec vous, mais que vous allez quand même pouvoir retenir facilement.

Vous pouvez prendre le nom d’un objet, un verbe, un adjectif, ce que vous voulez.

Mais ce mot clé gardez-vous bien de le dire à qui que ce soit, gardez le pour vous.

Pour l’exemple, je vais utiliser  le mot « boulet ».

Le nom du site :

Pour la deuxième étape, on va travailler avec le nom du site.

Par exemple, facebook.

A partir de là il y a différentes méthodes, on peut soit :

  • garder le nom du site en entier : facebook
  • Ne prendre que les 4 premières lettre : face
  • Ne prendre que les 4 dernières lettres : book
  • Ne garder que les consonnes : fcbk
  • Ne garder que les voyelles : aeoo
  • ….etc…

Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, le tout étant de se mettre d’accord sur une méthode dès le départ.

Pour notre exemple, on va prendre les consonnes (fcbk).

Les caractères spéciaux :

Pour les caractères spéciaux, c’est un peu plus délicat, car tous les sites ne les accepteront pas forcément, alors pour cet exemple, je vais utiliser les classiques « – » (tiret du 6) et « _ » (tiret du 8).

Le nombre :

 Tout comme le mot clé, le nombre ne doit pas être quelque chose de personnel, sauf si vous mélangez les chiffres.

Si par exemple vous êtes nés en 1982, vous pourriez prendre 2891, ou 8219 ou 1298, ou 2981 ….. il y a beaucoup de combinaison.

Pour mon exemple, je vais partir de l’année 2014, et prendre comme chiffre-clé le 4102.

Le mot de passe final :

Une fois qu’on a tout ce qu’il nous faut, il n’y a plus qu’a définir l’ordre d’utilisation.

Pour notre exemple, on va utiliser :

motclé-nomdusite_nombre

Ce qui donnerait : boulet-fcbk_4102

 Je suis d’accord, que cette méthode n’est pas infaillible mais en tout cas, elle sera un peu (et même beaucoup) plus sûre que si vous utilisiez des mots de passes identiques partout du style « 123456 » ou « azerty » 🙂

Il est très important de diversifier ses mots de passe, et dans l’idéal d’en avoir un différent par site.

Vous savez maintenant comment faire pour créer des mots de passe faciles à retenir.

Au boulot !! 🙂

Portage Salarial

Vous connaissez le portage salarial ?

C’est une alternative bien pratique si vous avez des revenus occasionnels ou non, issus d’internet.

Que ce soit des prestations, des sites internet, des revenus publicitaires….etc…..quoique ce soit, c’est de l’argent qu’il faut évidemment déclarer.

Et pour ça, il n’y a pas beaucoup de solution en dehors de créer sa propre entreprise.

Ce qui semble un peu disproportionné si vous n’avez que des revenus occasionnels, et surtout c’est un vrai casse-tête pour pas grand chose.

Alors qu’avec le portage salarial, tout est très simple.

Il suffit de s’inscrire dans une boîte de portage salarial, et ensuite, comme les pros vous avez accès à une plateforme qui vous permettra de faire des devis et des factures à vos clients (ce que vous n’auriez pas le droit de faire en tant que particulier).

Vos clients payent ensuite vos prestations directement sur le compte de la boite de portage.

Et pour vous le boulot est fini  🙂 

Comment ça marche le portage salarial ?

Le principe du portage salarial, c’est de convertir votre chiffre d’affaire en salaire.

C’est à dire que quand vous vous inscrivez dans une boite de portage salarial, vous signez avec eux, un contrat (cdi intermittent), et vous devenez salarié de cette boîte de portage, tout en restant complètement indépendant dans votre activité.

Ensuite, quand vous avez gagné suffisamment d’argent pour déclencher un salaire, vous êtes payés et recevez une fiche de paye.

Vous avez le choix, entre être payé dès que vous avez atteint le minimum pour pouvoir recevoir un salaire, ou alors être payé quand vous aurez atteint la somme que vous voulez.

Frais professionnels

Mais ça ne s’arrête pas là, car vous avez le droit également de déclarer vos frais professionnels (téléphone, interne, nom de domaine, hébergement internet, cartouches d’encre….etc….), frais qui vous seront ensuite remboursés après déduction de votre chiffre d’affaire.

C’est pas évident à expliquer, mais je vais essayer.

Concrètement quand vous percevez votre salaire issu de votre chiffre d’affaire, vous en perdez une partie puisqu’il faut payer les différentes charges sociales et salariales.

Mais en ce qui concerne les frais, aucune charge n’est à déduire, ils vous sont reversés intégralement.

Je vais prendre un exemple :

Vous faite un chiffre d’affaire de 500€, vous recevrez donc : 237,40€ de salaire net.

Mais si vous faite un chiffre de 500€, mais que vous avez 50€ de frais, vous recevrez 262,38€ (212,38€ de salaire + 50€ de frais).

Combien ça coûte le portage salarial ?

La boite de portage salariale prend des commissions sur le chiffre d’affaire.

Pour celle dont je vais vous parler, il y a deux choix, soit 5% (utilisé dans mon exemple ci dessus), soit 8% selon les options choisies.

Vous avez sûrement l’impression que vous allez perdre beaucoup d’argent, au vu de l’exemple ci dessus, mais il ne faut pas oublier que vous n’aurez rien à faire, et qu’en plus avoir des fiches de paye vous permet d’avoir tous les avantages d’un salarié, car vous cotiserez pour le chômage, la retraite…etc…

 Pour moi qui ai aujourd’hui deux statuts (en portage salarial et auto-entrepreneur), car oui l’un n’empêche pas l’autre, je peux vous dire que si j’avais pu, je serai restée en portage salarial, car je passe mon temps à faire de la paperasse et ce n’est pas toujours évident de tout comprendre.

Le portage salarial c’est la facilité, et ça permet de pouvoir vous consacrer entièrement à votre activité sans les tracasseries administratives.

Webportage

Si vous êtes décidés à sauter le pas, et que vous cherchez une boite de portage salarial, je vous conseille Webportage. 

portage salarial

 Ils sont vraiment à l’écoute et très réactifs. Leur site internet est bien conçu et il y a des notices explicatives pour tout, ainsi qu’un support pour répondre à toutes vos questions.

–>>Par ici <<–