Bricolage

 

 

Le grand chantier de cette année, vu qu’on a agrandit la terrasse, c’était de se faire un canapé d’angle en palettes.

Mais comme on aime les choses simples, il n’était pas question de passer du temps à découper, faire des accoudoirs…etc….

 

Donc finalement, on s’est contenté d’assembler simplement les palettes ensemble, comme ça, ça fait un canapé tout simple en palettes.

 

 

Montage :

 

On a utilisé 2 palettes pour la hauteur et une palette pour le dos.

On voulait un dossier bien haut, mais pour que ça ne soit pas trop fragile, on a décalé un la deuxième palette de l’assise (celle du haut), de façon à ce que la palette du dossier soit posée sur la palette du bas. Je ne sais pas si je suis bien claire 🙂

ça donne ça :

Canapé tout simple en palettes

 

On a utilisé des équerres pour les fixations :

     

Il faut en mettre partout, pour bien tout fixer. Ne pas oublier d’en mettre sur le dos du canapé également.
Dans l’histoire, c’est elles qui nous on coûté le plus cher, on les a pris bien grandes pour être sûr que ça tienne.

 

 

Peinture :

 

Et voilà le canapé une fois peint :

Canapé tout simple en palettes

Il a meilleure allure, mon canapé tout simple en palettes.
j’ai utilisé 1 pot et demi de peinture (pot de 0,75 l ), je n’ai mis qu’une seule couche.

 

Il ne reste plus qu’à faire les housses pour les coussins. La machine à coudre vient d’arriver, alors ça ne saurait tarder.

Ensuite il faudra également peindre les tables et finir le bar en palette qu’on a commencé à monter.

 

Je vous raconterai ça très bientôt.

 

 

 

Récemment nous avons racheté des serviettes de tables, mais du coup elles sont toutes pareilles.

Donc pour les différencier, il va falloir mettre des ronds de serviettes.

Alors en attendant d’en trouver de beaux, j’ai décidé d’en faire moi même, vite fait, presque bien fait !

 

 

 

Le matériel

 

Pour faire des ronds de serviettes, il n’y a pas besoin de grand chose.

Il vous faut des rouleaux en carton, de papier toilette par exemple, de la colle, de la ficelle ou de la laine et une paire de ciseaux ou un cutter.

ronds de serviettes

 

 

Les étapes

 

Tout d’abord, il faut couper les rouleaux de cartons à la taille désirée.

J’ai pris environ 3cm.

 

Ensuite, enduire le rouleau de colle et y appliquer la ficelle ou la laine.

Si vous utilisez un pistolet à colle, ne mettez pas trop de colle d’un coup, il faut faire le collage progressivement, et faites attention à vos doigts, car c’est très chaud.

Moi,je m’en suis mis partout 🙂

 

Pour finir, laissez sécher et coupez ce qui dépasse.

Et puis c’est tout 🙂

 

ronds de serviettes

 

Je n’ai pas assez serré ma ficelle qui est assez fine, du coup on voit un peu à travers.

J’aurai du mettre une deuxième couche.

Avec la laine, ça a été un peu mieux vu qu’elle est assez grosse.

Mais pour des petits ronds de serviettes provisoires, ça ira très bien comme ça. 

 

 

 

 

 

Encore un petit bricolage pour mes poulettes, une grande mangeoire qu’elle ne pourront pas renverser.

mangeoire à poules

Avec une ouverture de chaque côté, comme ça elles pourront manger de chaque côté et il y aura moins de bagarres, car certaines poules, quand elles mangent, ne veulent pas que les autres s’approchent de la mangeoire. Là au moins, elles ne verront pas les poules de l’autre côté.

 

Là voilà, vue de l’intérieur :

mangeoire à poules

On utilise toujours les mêmes matériaux, des morceaux de bois de récup et des lambris.

 

Et il ne reste plus qu’à aller la mettre en place dans le poulailler.

mangeoire à poules On l’a mis à un endroit stratégique, car c’est le fond du poulailler (sur le côté sur la photo) qu’on ferme avec un grillage quand on doit isoler des poules. Ce qui arrive quand on en reçoit des nouvelles, ou alors comme récemment quand on doit isoler une poule qui veut couver. Et dans ce cas là une mangeoire rajoutée est systématiquement renversée. 

Là, on va pouvoir grillager et chacune aura son coté de la mangeoire.

 

Et voilà la mangeoire à poules avec les graines.

mangeoire à poules

Elles auront maintenant du grain à volonté, sans que l’on soit obligé de leur mettre tous les jours.

 

 

 

 

Le poulailler était vraiment envahi de mauvaises herbes, et le sol était devenu tellement dur que de toutes façons les poules ne pouvaient plus le gratter.

Du coup, on a décidé de désherber et de retourner la terre, tout en laissant un petit espace herbeux dans le fond pour les poules. De toutes façons, l’herbe et les mauvaises herbes repousseront vite.

 

Et une fois que ça a été fait, mon chéri à eu la bonne idée de faire une petite allée, comme ça au moins, même quand tout aura repoussé, il restera toujours un passage.

 

Et voilà, la nouvelle allée du poulailler :

allée du potager

 

C’est fait avec du bois de récup, comme toujours :).

Là on ne le vois pas parce qu’ils sont enterrés, mais ce sont de gros morceaux de bois carré. Comme ça, ça devrait tenir un moment.

Ils ont été coupé à la même longueur, et disposé en décalage, et légèrement en arrondi pour arriver jusqu’à l’entrée.

Mais c’est quand même du boulot de tout couper à la même longueur et ensuite de tout enterrer dans la terre.

 

En plus d’être joli, c’est aussi pratique pour quand je ramène des restes aux poules, c’est plus propre posé sur le bois que sur la terre directement. Même si pour elles, ça ne dois pas changer grand chose vu qu’elles picorent dans la terre tout le temps.

Je ne peux leur donner que comme ça, car mis dans une gamelle, elles se battent et c’est toujours les mêmes qui mangent.  Là au moins j’éparpille tout en petits tas et chacune en reçois un petit peu.

Mais bref, le but ce n’était pas pour la nourriture mais bien pour marcher dessus et améliorer le décor du poulailler.

 

allée du poulailler

 

En tout cas, moi je la trouve super jolie cette allée du poulailler, et je crois que mes petites poulettes l’aiment bien aussi. 

 

 

 

J’ai eu il y a quelques années une plante, dont j’avais oublié le nom, et de laquelle je ne savais pas comment m’occuper. elle a végété pendant quelques temps, puis après un rempotage, s’est mis à tellement pousser que je ne savais plus comment faire, elle s’accrochait partout.

 

 

Et c’est la que j’ai fini par me rendre compte que c’était une liane, et d’après mes recherches, c’est sans doute un Stephanotis, appelé aussi jasmin de Madagascar, mais j’en aurai confirmation quand il fleurira.

En attendant, il fallait trouver une solution pour l’accrocher.

 

 

J’ai vu une émission il y a quelques temps, où ils avaient utilisé une branche d’arbre pour faire un support pour y mettre des ampoules pour faire un lustre. Alors ça m’a donné l’idée d’en faire un support pour liane.

Et les branches d’arbres, c’est pas ce qui manque ici, vu que plusieurs de nos sapins ont du être coupés suite à la dernière tempête.

 

 

Donc j’ai pris une petite branche d’environ 2 mètres :

support pour liane

Elle est tellement grande, que je n’ai même pas pu la prendre entièrement en photo.  🙂 

 

 

Ensuite, j’ai enlevé l’écorce avec un couteau, ce qui n’a pas été facile,et je l’ai poncé comme j’ai pu.

J’avoue que j’ai pas eu la patience de tout faire entièrement et correctement. 

 

 

Mais le résultat me plait bien quand même :

support pour liane

 

 

Et la voilà presque entière  🙂 

support pour liane

 

 

Voilà, avec ce beau support pour liane, elle va être bien ma petite plante, et va pouvoir continuer à grandir et à grimper.

 

—————

 

Et la voilà 2 mois après :

 

 

J’ai du rajouter une deuxième branche, car elle ne s’arrête plus de pousser.

 

Je me demande si elle va s’arrêter un jour 🙂